Animal du jour

L’animal (tueur) du jour

Source photo : Wikipedia

CARTE D’IDENTITÉ

Nom : Le Poisson-Tigre Goliath, de son nom scientifique Hydrocynus goliath, est un poisson d’eau douce de la famille des Alestiidae vivant dans les eaux africaines.

Habitat : ce poisson se retrouve dans les fleuves, lacs et rivières de l’Afrique, notamment dans le fleuve Congo. 

Taille : cet imposant animal peut atteindre les 1m50, voir les 1m80 pour les plus gros spécimens, pour un poids de 70 kg. 

Mode de vie : ce poisson est un terrible prédateur chassant principalement d’autres poissons près du fond, mais également des oiseaux et mammifères lorsque l’occasion se présente. 

Source photo : Wikipedia

CE QU’IL FAUT RETENIR SUR L’ANIMAL EN QUESTION POUR DRAGUER… OU PAS

La famille des Poissons-Tigre fait partie du même ordre que celle des Piranhas, ce qui semble évident lorsque on regarde la dentition de ce poisson. Doté d’une puissante mâchoire osseuse garnie de 32 dents triangulaires faisant environ 3,5 cm de long et d’un corps hydrodynamique et musclé, ce prédateur est connu pour attaquer tout ce qui se trouve sur son passage. Poissons, crocodiles et, malheureusement, nageurs insouciants sont au menu du Poisson-Tigre Goliath. 

Mais ce n’est pas tout. En plus d’être physiquement construit comme une machine à tuer, le Poisson-Tigre Goliath dispose de sens très aiguisés pour la chasse, ainsi qu’un mental de tueur. En effet, lorsqu’il sent une proie blessée, par l’odeur du sang ou les vibrations, par exemple d’un nageur paniqué, le Poisson-Tigre Goliath entre en ce qu’on appelle une frénésie alimentaire. L’animal se jette furieusement sur la source de l’odeur et s’acharne sur elle, jusqu’à qu’il n’en reste plus rien.

Le pire dans tout ça, c’est que, bien que ces carnassiers soient des chasseurs solitaires, une même proie peut entraîner une frénésie alimentaire chez plusieurs de ces poissons. Elle se fait alors déchiqueter par une dizaine de ces monstres. C’est cette force naturelle couplée à cette agressivité hors norme qui font de ce poisson un animal craint par les populations vivant près des cours d’eau

Article écrit par Valentin Djian

Sources :