Français

L’animal (maladroit) du jour

Fou à pieds bleusadulte, identification
© Catherine et Bernard Lanneluc, www.oiseaux.net

CARTE D’IDENTITÉ

Nom: Ce drôle d’oiseau se prénomme le « fou à pieds bleus » et scientifiquement, le Sula nebouxii. Il fait partie de la famille des Sulidés et de l’espèce des nebouxii.

Habitat: Ces oiseaux sont présents à deux endroits du globe, sous la forme de deux sous-espèces : La Sula nebouxii nebouxii vivant dans l’Est du Pacifique et la Sula nebouxii excisa se trouvant aux Galapagos. On peut distinguer ces deux espèces de part leurs couleurs et leurs tailles qui diffèrent légèrement.

Taille: Le fou à pieds bleus mesure environ 81 cm et pèse entre 1.2kg et 1.8kg. Les femelles sont légèrement plus grandes que les mâles.

Mode de vie: Le régime alimentaire de cet oiseau dépend du gabarit de l’animal. Le mâle, plus léger et plus agile, peut plonger en eaux plus profondes et rapporte d’assez petits poissons. Au contraire, la femelle plus corpulente s’en prend à des poissons de taille supérieure. Les fous à pieds bleus peuvent pêcher en groupe avec une coordination parfaite mais pêchent généralement en solitaires.

CE QU’IL FAUT RETENIR SUR L’ANIMAL EN QUESTION POUR DRAGUER … OU PAS

Si cet oiseau a ce nom si particulier ce n’est pas pour rien… et oui, deux caractéristiques sont dissimulées dans son nom !

La première qui saute aux yeux est la couleur de ses pattes. Ce bleu vif est dû aux poissons frais qu’il ingère, et donc à son régime alimentaire rempli de caroténoïdes. C’est même un atout en matière de séduction car au-delà de l’aspect esthétique, la vivacité de la couleur est symbole de bonne santé. Cet oiseau n’aura alors plus qu’à montrer sans aucune subtilité ces belles pattes et le tour sera joué !

Une autre caractéristique dissimulée est sa capacité plutôt douteuse à marcher correctement. Cela est vrai, le fou à pieds bleus est un animal qui une fois sur terre marche de façon assez approximative, lui valant le surnom de « fou ».

Vous savez donc d’où vient le nom entier de cet oiseau maladroit et coloré !

Article rédigé par Romane Rahir

Sources :