Biocalendrier de l'Avent 2018

Fluor : ami ou ennemi de notre santé ?

Avant de discuter des effets de celui-ci sur notre santé, il est important de définir ce que nous appelons ici « fluor ».

Ici, ce que nous appelons grossièrement « fluor » correspond en réalité aux fluorures et plus particulièrement au fluorure de sodium ajouté dans certains de nos produits. Mais pourquoi donc me direz-vous ?

Le « fluor » et ses vertus :

Ce n’est pas un hasard si on en trouve dans notre dentifrice et certains de nos produits alimentaires comme le sel de table ou certaines eaux. En effet, le fluorure de sodium aide à prévenir la formation des caries : celles-ci étant causés par les acides produits par des bactéries vivant sur nos dents qui rongent l’émail celles-ci, d’où la formation d’un « trou ». Il va agir directement par son rôle d’antibactérien pour réduire les populations de bactéries, mais aussi en renforçant le principal constituant de l’émail : l’hydroxyapatite, et l’émail sera plus résistant aux attaques acides.

Mais le « fluor » n’est pas seulement utilisé pour protéger notre dentition : il est également un composant de certains médicaments, et plus précisément d’antidépresseurs comme la fluoxétine, plus communément appelé Prozac.

Néanmoins, le fluorure de sodium présente des risques non négligeables pour la santé.

Le côté sombre du « fluor » :

Le fluor et ses dérivés peuvent en effet être dangereux pour la santé. Outre le fait que le fluor naturel (sous forme de difluor) est un gaz extrêmement corrosif et très toxique, ces dérivés présentent également des propriétés toxiques. Pour en revenir à notre dentifrice, la consommation de fluorure de sodium peut conduire à la formation de maladies plus ou moins sévères, comme la fluorose dentaire (à partir de 2 mg/jour), une maladie dont le symptôme est une modification de la structure des tissus dentaire les rendant moins résistants, mais également la fluorose osseuse (entre 10 et 40 mg/jour), et avec des doses plus importantes des retards de croissance et des altérations des fonctions rénales.

De plus, le fluor semble avoir un effet sur les fonctions cognitives, comme le laisse supposer les effets du gaz sarin, un composé neurotoxique déclaré arme de destruction massive par l’ONU en 1991, et des antidépresseurs contenant des fluorures. Certaines études ont d’ailleurs démontré que la consommation d’eau riche en fluorures aurait un effet négatif sur les capacités cognitives des consommateurs.

 

En résumé, le fluor joue un rôle important dans notre santé, du moment que celui-ci est consommé avec parcimonie et en connaissance des risques. Néanmoins, avec la pollution des nappes phréatiques, l’eau potable de certaines régions s’enrichit en fluor, posant la question de l’élimination de celui-ci de nos réservoirs avant d’avoir un impact sur la santé des populations.

 

Rédigé par Valentin Djian

Sources :

A quoi sert le fluor dans le dentifrice ? :  https://www.caminteresse.fr/sante/a-quoi-sert-le-fluor-dans-le-dentifrice-1186164/

Le fluor : ami ou ennemi pour les dents ? : http://sante.lefigaro.fr/actualite/2016/05/23/25000-fluor-ami-ennemi-pour-dents

« Fluor, un ami qui vous veut du mal » : https://www.lci.fr/sante/fluor-un-ami-qui-vous-veut-du-mal-les-dangers-de-votre-dentifrice-1509185.html

Y Lu, ZR Sun, LN Wu, X Wang, W Lu, SS Liu (2000). Effect of high-fluoride water on intelligence in children. Fluoride Vol. 33 No. 2 74-78 2000 Research Report