Français

L’animal (fantôme) du jour

© Monterey Bay Aquarium Research Institute

CARTE D’IDENTITÉ

Nom: Macropinna microstoma, plus connu sous le nom de Barreleye du Pacifique est une espèce de la famille des « Opisthoproctidae » (petits poissons Osmeriformes communément nommés « les Revenants ».)

Habitat: Ce poisson vivant dans les abysses du Pacifique entre 500 et 1000m de profondeur n’a jamais pu être observé vivant à la surface. C’est en très mauvais état ou bien déjà mort que l’on a pu observer ce mystérieux poisson ! Étrange n’est-ce pas ?

Taille:  Le Barreleye du Pacifique mesure environ 15 cm de long (queue comprise).

Mode de vie: En général Macropinna reste immobile et se laisse porter par l’eau tout en restant stable grâce à ses nageoires. Il possède un régime alimentaire macrophage. Ce petit poisson à la tête étrange aurait tendance à voler les proies des Siphonophores qui sont des méduses géantes (de la famille des Cnidaires).  Son alimentation est surtout composée de petits poissons, de larves, de méduses et autres animaux gélatineux. Quant à sa reproduction, Macropinna est un ovipare et la larve est planctonique.

Dessin de Léa Prévost

CE QU’IL FAUT RETENIR SUR L’ANIMAL EN QUESTION POUR DRAGUER … OU PAS

Ce spécimen pourtant connu depuis 1939 a été photographié et filmé pour la première fois dans son milieu naturel par le Monterey Bay Aquarium Research Institute (MBARI), au large de la Californie en 2004.
Mais pourquoi Macropinna est-il si difficile à observer ? Se fait-il désirer ? 

L’explication réside dans sa tête globuleuse et transparente. Ce qui fait la particularité de son anatomie : ce sont ses yeux qui sont à l’intérieur de son crâne ! Sa tête est remplie d’un gel transparent qui permet à ses yeux tubulaires une mobilité complète. Les deux sphères vertes que l’on peut observer sur ses yeux sont les cristallins qui filtrent la lumière.

Les deux petits orifices que nous voyons ne sont donc pas ses yeux mais bien ses narines. Cette caractéristique lui permet de tromper ses proies comme ses prédateurs. 

Alors que son corps est en position horizontale, ses yeux tournés vers le haut peuvent détecter ses proies malgré une faible lumière. Lorsqu’il chasse ses proies, ses yeux reviennent vers l’avant du corps. Les organes olfactifs du poisson se trouvent derrière ses yeux à l’intérieur de capsules sombres.

Cet ingénieux système faisant de lui un remarquable prédateur est malheureusement la raison pour laquelle ce dernier ne pourra jamais être remonté à la surface vivant. 

Sa tête transparente lui donnant presque une allure de fantôme est très sensible à la pression. Le Barreleye est habitué à vivre dans de grandes profondeurs sous haute pression. Lorsqu’il est pêché, sa tête explose à cause du manque de pression. Ce phénomène bien surprenant rend l’étude et l’observation de ce poisson assez laborieuse.

Article écrit par Jennifer Jhon.

Sources :