Français

L’animal (cleptomane) du jour

© Martine Truchot

CARTE D’IDENTITÉ

Nom: Le Birgus latro, aussi appelé crabe de cocotier et crabe voleur, appartient à la famille des bernard-l’hermite et n’est donc pas réellement un crabe. À ce jour, il est considéré comme le plus grand arthropode terrestre. Il est connu pour son comportement de cleptomanie, son puissant odorat et ses pinces puissantes capables de couper du métal.

Habitat:  Les crabes de cocotier creusent eux même leurs tanières sur un terrain meuble, dans des régions forestières et sableuses avec la présence de cocotiers.         

Taille: Un individu peut mesurer jusqu’à 40 cm de longueur pour une envergure d’un mètre d’une patte à l’autre. Le mâle est très souvent plus grand que la femelle.

Mode de vie: Ce crabe est omnivore. Il mange n’importe quoi du moment que c’est organique, des fruits, des œufs de tortues et des exuvies d’insectes en passant par les cadavres d’animaux. Il a même été observé chez lui des comportements de cannibalisme en cas de famine. Ces animaux sont gonochoriques et durant leurs phases de développement, ils passent par un stade marin sous forme de larves zoés.

Dessin de Léa Prévost

CE QU’IL FAUT RETENIR SUR L’ANIMAL EN QUESTION POUR DRAGUER … OU PAS

Grâce à la puissance de ses pinces, ce glouton est capable d’ouvrir seul une noix de coco avant de la manger. Il arrive aussi à capturer des rats vivants et peut même s’attaquer à des animaux plus gros. Par exemple, un chercheur en a surpris un en train de s’attaquer à un fou à pieds rouges endormi.

Dans les îles sur lesquelles ces crabes vivent, on remarque très souvent la disparition d’objets laissés à l’extérieur. Et ce ne sont pas des petits lutins qui les ont volé, non, ce sont nos petits arthropodes qui les emportent à l’écart pour voir s’ils peuvent les manger.

On remarque souvent un agglutinement de crabes près d’une source de nourriture. Ce sont par ailleurs de bons grimpeurs car ils sont capables de grimper sur un arbre jusqu’à 6 mètres de hauteur.

Cette espèce, contrairement au reste des bernard-l’hermite, est totalement terrestre. Dans l’eau il ne lui faudrait pas plus de quelques heures avant de se noyer. S’il est capable de tenir quelques heures, c’est grâce aux vestiges d’un système branchial. Sur la terre ferme, il utilise un organe spécifique aux crabes des cocotier: le branchiostegal. Il s’agit d’un organe à mi-chemin entre les branchies et les poumons. Bien qu’il soit composé du même genre de tissus que des branchies, il ne va pas capter l’oxygène de l’eau mais l’oxygène de l’air. Pourtant, le branchiostegal nécessite un apport d’eau pour fonctionner. C’est la raison pour laquelle le crabe va régulièrement utiliser sa paire de pattes postérieures pour humidifier son organe respiratoire, profitant par la même occasion pour le laver.

Autre adaptation à la vie terrestre, ils présentent des organes olfactifs appelés aesthetascs très ressemblants aux sensilles des insectes. Ses aesthetascs sont présents sur la première paire d’antennes que le crabe bouge de façon saccadée, tout comme les insectes, afin d’améliorer la perception olfactive.

Bien qu’il soit presque totalement adapté à la vie terrestre, il est contraint de rester près d’une source d’eau de mer afin de compenser d’éventuels déséquilibres osmotiques. 

Article écrit par Léa Prévost.

Sources :

  • Taylor, H. H., P. Greenaway, and S. Morris. “Adaptations to a terrestrial existence by the robber crab Birgus latro.” Journal of Experimental Biology 179.1 (1993): 93-113. (LIEN)
  • Combs, Christian A., et al. “Behavioral regulation of hemolymph osmolarity through selective drinking in land crabs, Birgus latro and Gecarcoidea lalandii.” The Biological Bulletin 182.3 (1992): 416-423. (LIEN)
  • Grubb, P. “Ecology of terrestrial decapod crustaceans on Aldabra.” Philosophical Transactions of the Royal Society of London. B, Biological Sciences 260.836 (1971): 411-416. (LIEN)
  • https://www.nationalgeographic.fr/video/tv/ce-crabe-de-cocotier-attaque-un-oiseau
  • Source photographique : http://souslesmers.free.fr/f.php?e=1405
  • Dessin par Léa Prévost