Français

L’animal (armé) du jour

Crevettes pistolet 

CARTE D’IDENTITÉ

Nom: La crevette du genre Alpheus est un crustacé de la famille des Alpheidae, qui est plutôt connue sous le nom de crevette pistolet. Cette appellation est associée à plusieurs espèces de cette famille.

Habitat: Cette crevette vit généralement dans les eaux de la Méditerranée, de l’Atlantique, de la Manche et on peut même la trouver dans des eaux tropicales. Elle vit sur les fonds sédimentaires et rocheux, elle est donc benthique. Elle peut aussi vivre dans des éponges ou coraux.

Taille: Elle mesure à peine entre 3 à 5 cm.

Mode de vie: Les crevettes Alpheus vivent en colonies pouvant contenir jusqu’à 300 individus. Elles sont principalement carnivores et se nourrissent de petits poissons, crabes et autres crevettes. Lors de la reproduction, ces petits crustacés pondent des oeufs, qui deviennent des larves avant d’atteindre leur forme adulte.

CE QU’IL FAUT RETENIR SUR L’ANIMAL EN QUESTION POUR DRAGUER… OU PAS

Malgré sa petite taille, cette crevette est bien redoutable. En effet sur la première paire de pattes de cette dernière se trouvent des pinces asymétriques, la plus grosse des deux mesurant près de la moitié de son corps (la plus petite est appelée pince non différenciée) ! À quoi bon peut servir une si grosse pince ? D’abord, ces deux pinces en général lui permettent de se creuser son terrier facilement, où elle va pouvoir se tapir en attendant une proie ou pour se protéger. Mais surtout, c’est cette grosse pince qui donne ce nom épique à cette crevette : elle lui sert de pistolet !

Lorsqu’elle ferme rapidement sa pince claquante, un jet extrêmement puissant est produit, si bien qu’il se forme une dépression dans la pince, la pression diminuant de 105 Pa ! Cela entraîne l’évaporation de l’eau, et des bulles se forment. Lorsque celles-ci sortent, elles implosent et peuvent atteindre des températures extrêmes de 4730℃, rien que ça ! Ces bulles produisent aussi de la lumière lorsqu’elles implosent ! C’est le phénomène de sonoluminescence, mais cela se passe si rapidement (moins de 10 ns) que ce n’est pas visible à l’oeil nu. Des études ont montré que ce jet pouvait atteindre les 100 km.h-1, et que le claquement produisait un son de 200dB ! Si une petite crevette ou un ver avait le malheur de passer devant son terrier, ce coup lui serait fatal. Un crabe en serait plutôt blessé. 

Malgré ces chiffres ahurissants, on pourrait se dire qu’elles sont si petites qu’elles n’auraient aucun impact sur nous. Mais détrompez-vous, car c’est le cas ! À l’échelle d’une colonie, ces petites crevettes produisent un bruit de fond de crépitement, et ainsi elles peuvent perturber des sonars ! 
Comme vous pouvez vous en douter, cette arme permet au petit crustacé de se nourrir et se défendre, mais cette pince claquante lui permet aussi de communiquer.
Et que se passerait-il si sa pince claquante se cassait ? Aucun problème, la crevette n’a qu’à la régénérer ! La pince non différenciée se différenciera en pince claquante, tandis que la pince cassée se régénérera en pince normale. Cela explique pourquoi on peut retrouver cette pince tantôt à gauche, tantôt à droite. 

En plus de leur arme, les crevettes de ce genre sont aussi connues pour leur mutualisme avec les poissons gobies. Le mutualisme est une interaction entre deux espèces qui leur donne des bénéfices réciproques, sans pour autant qu’ils soient dépendants l’un de l’autre. En effet, ces poissons de la famille des Gobiidae ont une bien meilleure vue que les crevettes Alpheus. Ainsi, lorsque la crevette construit le terrier, le gobie monte la garde. Ils sont toujours en contact physique grâce aux antennes de la crevette. Si un danger est présent, le gobie agite sa queue de manière caractéristique en contact avec les antennes, alertant ainsi la crevette. Les deux vont alors se réfugier dans le terrier. En échange, la crevette lui permet d’utiliser son terrier pour s’abriter, dormir et pondre des oeufs, et lui nettoie son corps. C’est gagnant-gagnant !

Article écrit par Vitushanie Yogaranjan

Sources :