Animal du jour

L’animal (doré) du jour

©Daniele Colombo

CARTE D’IDENTITÉ

Nom : Le Chacal doré (Canis aureus) est un mammifère qui appartient au genre Canis (loups, chacals et coyote), lui-même compris dans la famille des Canidae, qui inclut aussi les renards. Il possède 13 sous-espèces.

Habitat : Avec une grande répartition géographique sur le continent eurasiatique, de l’Autriche jusqu’au Laos, en passant par la péninsule arabique, le chacal doré est adapté à une multitude d’environnements. Il s’est révélé capable d’évoluer dans les milieux occupés par l’Homme.

Taille : Avec une hauteur au garrot de 45 à 50 cm et une longueur de 71–85 cm pour les mâles et 69 à 73 cm pour les femelles, il est plus petit que le loup gris (Canis lupus). Sa masse va de 6 à 14 kg, les mâles  étant généralement plus massifs.

Mode de vie : Régime omnivore, composé  majoritairement de reptiles, de rongeurs, d’oiseau et de fruits, qui peut varier énormément en fonction de l’environnement et de la saison.

CE QU’IL FAUT RETENIR SUR L’ANIMAL EN QUESTION POUR DRAGUER… OU PAS

Ayant  commencé à se répandre depuis l’Inde il y a 37 000 ans, il est déjà très répandu à la fin du dernier maximum glacier (10 000 ans). Il s’étend dans le sud-est de l’Europe pendant le XIXème siècle, puis subit une expansion très rapide vers l’ouest et les pays baltiques à la fin du XXème Siècle, expansion qui continue toujours. On suppose que cette expansion s’explique par la raréfaction du loup gris en Europe, les 2 espèces n’étant pas capables de cohabiter sur un même territoire dans ces régions.

Le chacal doré ne chasse pas en meute, contrairement à d’autres espèces du genre Canis, mais plutôt seul ou en paire. Il lui arrive aussi de s’associer  à d’autres animaux pour se nourrir, par exemple en Inde, où il va suivre des loups ou des tigres pour se repaître des restes de leur chasses. Il va même jusqu’à alerter les tigres de la présence d’une proie potentielle.

⚠️ Ne pas le confondre avec le loup doré (Canis anthus), qui était auparavant considéré comme une sous-espèce. D’apparence très semblable, il faut un test génétique pour les différencier.

Il existe des populations qui se sont hybridées avec d’autres espèces du genre Canis, notamment en Israël, où des croisements avec des loups gris, des loups dorés et des chiens pourraient expliquer une plus grande diversité génétique de ces populations.

Article écrit par Matthias Rudeanu

Sources :

  • https://en.wikipedia.org/wiki/Golden_jackal
  • József Lanszki, Gergely Schally, Miklós Heltai, Nathan Ranc, Golden jackal expansion in Europe: First telemetry evidence of a natal dispersal, Mammalian Biology, Volume 88, 2018, Pages 81-84, ISSN 1616-5047. (LIEN)
  • Sillero-Zubiri, Claudio, Michael Hoffmann, and David Whyte Macdonald, eds. Canids: foxes, wolves, jackals, and dogs: status survey and conservation action plan. Gland, Switzerland: IUCN, 2004. (LIEN)
  • Source photographie : https://www.flickr.com/photos/14750134@N02/