Français

L’animal (acteur) du jour

©Francis Crawley

CARTE D’IDENTITÉ

Nom: La couleuvre à nez retroussé, aussi appelée Western Hognose Snake (Heterodon nasicus), est un serpent de la famille des Dispididae. Cette famille regroupe une large partie des couleuvres et est quasi-impossible à délimiter. C’est pourquoi on l’associe généralement aux Colubridés (couleuvres au sens large).

Habitat: Le Western Hognose vit dans un environnement sec et sablonneux, allant de petites prairies à des surfaces rocheuses parsemée de quelques arbustes. Aujourd’hui, on le trouve sur la côte Ouest américaine, entre le Canada du sud et le Mexique du nord. 

Taille: Ce reptile est un serpent relativement petit avec une taille allant de 40 à 60 cm. Cependant les grands spécimen (étant des femelles) peuvent quand même atteindre 90 cm.

Mode de vie: Heterodon nasicus est une espèce diurne, c’est-à-dire qu’il est actif pendant la journée ou plutôt pendant les phases crépusculaires. En effet, il chasse surtout des petits amphibiens mais aussi des reptiles et des rongeurs. La forme du nez du petit serpent est parfaitement adaptée à sa nourriture car il l’utilise pour creuser dans le sable où s’enterrent les amphibiens pendant la journée : ils sont donc à la merci du Western Hognose.
Cet animal est un opisthodonte : il possède de grands crochets faiblement venimeux à l’arrière de sa bouche. Ceux-ci lui sont très utiles quand il a attrapé un amphibien. En effet, ces derniers ont la mauvaise habitude de gonfler pour empêcher un prédateur de les avaler. Le venin de la couleuvre contre cet effet et après un certain temps, tue également la proie attrapée.
Pour permettre à l’espèce de se reproduire, les femelles émettent une substance chimique quand elles perdent leur peau. Les mâles peuvent alors chercher et trouver leur partenaire par leur odeur.

Dessin de Léa Prévost

CE QU’IL FAUT RETENIR SUR L’ANIMAL EN QUESTION POUR DRAGUER… OU PAS

Le Western Hognose Snake, tout comme le Eastern Hognose Snake, possède une particularité qui le rend relativement célèbre parmi les serpents. Étant une espèce de petite taille, la couleuvre n’a pas de mécanismes de défense. Ainsi, pour survivre face à un prédateur, elle a recours à la seule chose qui lui reste : un bluff monumental. 

Il y a différentes étapes de bluff en fonction du degré de danger dans lequel le serpent se trouve :

  • D’abord le reptile aplatit légèrement les côtes sous sa tête pour se donner l’air dressé d’un cobra. Il semble alors un peu plus grand et dangereux.
  • Ensuite il prend une très grande inspiration pour se gonfler et expire fortement pour expulser tout l’air d’un coup, ce qui donne un son sifflant très fort. On appelle ceci « Puffing ». Il fait aussi semblant de vouloir mordre le prédateur en se propulsant vers l’avant tout en gardant sa bouche reste fermée.
  • En général, ceci suffit pour dissuader un prédateur de l’approcher. Si ce dernier persiste Heterodon nasicus a recours à son talent ultime d’acteur. Il se met à faire des mouvements ressemblant à des convulsions tout en se retournant et en secouant sa tête de droite à gauche jusqu’à reposer sur le dos. Tout prédateur a alors l’impression que la couleuvre à nez retroussé est en train de mourir dramatiquement. Pour rendre le bluff parfait, il entrouvre la bouche pour laisser pendouiller sa langue à l’extérieur et parfois il se met même à saigner du coin de sa bouche et de son anus. S’il est retourné par le prédateur, il se remet rapidement sur son dos et s’il est soulevé, le corps est entièrement relâché et flasque. Après quelques minutes l’acteur soulève sa tête et si le danger est passé il se remet sur son ventre et part pour se mettre à l’abri.

Article rédigé par Alizée Wagner

Sources :