Opéra en C. elegans « mineur »

Posté le Posté dans Science

Matthijs Munnik a eu la merveilleuse idée de cultiver des Caenorhabditis elegans pour faire de l’opéra, whaaat?

En mars 2013, il est devenu le lauréat du Prix Cube 2013, récompensant une œuvre d’art numérique à l’échelle internationale. Clap clap clap, Symbiose 6 le félicite pour son originalité et son talent!

Cet artiste néerlandais a pensé à l’un de nos modèles d’étude préféré, si familier à nous, biologistes. Le joujou fétiche des chercheurs en génétique se métamorphose avec élégance en Muse à l’intelligence et esthétique surprenante.

Répartis dans cinq boîtes de Petri,  les petits apprentis s’animent sous une bulle de plexiglas surmonté de microscopes reliés à des tuyaux transparents.

Leur danse est projetée en temps réel sur cinq écrans tandis qu’un logiciel informatique traduit leurs mouvements browniens en sons mélodieux.

Ce chef d’orchestre improvisé a su incroyablement révéler sous un nouveau jour ce micro-organisme.  A dire que les animaux, aussi minuscules soient-ils, sont aussi des artistes prometteurs…

Son oeuvre intitulée « Microscopic Opera » semble tout droit sortie d’un film de science-fiction, et pourtant….C. elegans chante mieux que la Castafiore et danse aussi gracieusement que Black Swan…

Info ou intox? La preuve en musique: Vidéo Opéra C.elegans

Et vous, chers biologistes, êtes-vous aussi des artistes en herbe? Etes-vous impressionné par cet opéra en C. elegans mineur? On vous lance au défi de créer, inventer, fabriquer, une oeuvre aussi fantastique! A vos microscopes! 😉

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *