Dans les pas de Monsieur Pasteur…

Posté le Posté dans Science

Le 18 avril dernier, Symbiose 6 vous a accompagné au musée de l’Institut Pasteur, lors du troisième V.A.M.O.S. Pour les absents, un petit résumé de cette visite.

Au coeur de l’Institut Pasteur se dresse un un grand pavillon de briques rouges, imposant. A l’étage, derrière une lourde porte en bois, on découvre un appartement bourgeois, datant de la fin du XIXème siècle : tentures et tapis aux tons sombres, guéridons et vieux fauteuils encombrent les pièces, et nombre de tableaux et portraits habillent les murs. Cet appartement, c’est celui de Monsieur Pasteur. Le bâtiment a été inauguré en 1888, suite à la fondation de l’Institut. Pasteur y a passé les dernières années de sa vie. En 1935, son petit fils décide de préserver cet héritage et fonde le Musée de l’Institut Pasteur : l’appartement est décoré comme à l’époque, une salle est dédiée à la présentation du parcours scientifique de Louis Pasteur.

Louis Pasteur est né à Dole, dans le Jura en 1822, dans une famille de tanneurs. Il grandit à Arbois et débute ses études à Besançon. Il obtient son baccalauréat en sciences et mathématiques après un échec, et intègre en 1843 l’Ecole Normal Supérieure. Il y étudie la chimie, la physique et la cristallographie, et travaille notamment sur les propriétés optiques de certaines substances chimiques (acide tartrique et paratartrique).

En 1855, il réalise ses premières études sur la fermentation lactique, puis débute en 1859 des recherches sur les « générations spontanées », dont il démontre l’incohérence. Par la suite, il oriente ses études sur le vin et les fermentations et publie un ouvrage à ce sujet qu’il dédie à Napoléon III. Il a également longuement étudié les maladies des vers à soie.

C’est en 1877 qu’il fait ses premières recherches sur les maladies virulentes (maladie du charbon). Il isole de nombreux micro-organismes tels que le staphylocoque ou le streptocoque. Ses idées sont au départ assez controversées par la communauté scientifique, et en particulier par les médecins qui mettront du temps à accepter qu’ils peuvent être vecteurs de maladies en transmettant des germes à leur patients, et il sera difficile de les amener à respecter les règles élémentaires de l’hygiène. Ses travaux sur le choléra des poules le mènent à découvrir le principe de l’immunisation, par l’utilisation de virus atténué.

En 1884, Louis Pasteur et son équipe travaillent sur le virus de la rage, et une éventuelle vaccination. La première vaccination chez l’homme à lieu en 1885 sur Joseph Meister d’abord, puis Jean-Baptiste Jupille ensuite, deux sujets mordus par des animaux atteints de la rage et condamnés. Cette première vaccination chez l’homme est un succès, et quoique controversée au départ, cette pratique est vite popularisée et nombreux sont les patients qui se rendront au laboratoire de Louis Pasteur pour se faire vacciner. N’étant pas médecin, il ne pratiqua aucune injection mais il supervisait néanmoins les séances de vaccination. Suite à cela est fondé l’Institut Pasteur, rue du Docteur Roux dans le XVème arrondissement de Paris, qui se développera au fil du temps.

La renommée de Pasteur est internationale et ses travaux sont reconnus et admirés et il recevra à ce titre nombre de décorations de la part de chefs d’Etat du monde entier. Il reçut entres autres la Légion d’Honneur et intégra en 1862 à l’Académie des Sciences.

Louis Pasteur est mort en 1895. La France lui rendra hommage en lui offrant des funérailles nationales.

Les travaux de Monsieur Pasteur bouleversèrent considérablement le monde scientifique et médical à l’époque et ses recherches bien que souvent controversées en son temps ont permis de poser les bases de la médecine moderne (règles d’hygiène, vaccination). Il ne faut cependant pas oublier qu’il n’était pas seul, mais entouré d’une équipe de scientifiques et de médecins qui ont largement participé à ses découvertes. On peut notamment citer le docteur Émile Roux, Alexandre Yersin, Émile Duclaux, et tant d’autres. Tous ces scientifiques ont contribué à la renommée de Louis Pasteur. Il existe aujourd’hui un réseau international de l’Institut Pasteur, rassemblant des équipes de scientifiques à travers le monde entier, symbolisant l’excellence académique en l’hommage au grand Monsieur Pasteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *