Tortue sous-marine et méduse volante

Posté le Posté dans Science

Peut-être avez-vous reçu en cadeau un animal robot lorsque vous étiez plus jeune. Mais vous avez vieilli, et vous l’avez donc légué à votre petite sœur qui use désormais ses dernières piles, estimant que ce n’est plus de votre âge. Et pourtant ! C’est toujours la tendance de créer des robots animaliers puisque de brillants scientifiques continuent d’innover en la matière tout en repoussant toujours plus loin les limites de la connaissance.

C’est donc de robot animalier dont il est question dans cet article, et plus précisément de U-Cat.

 

Mais qu’est-ce que U-cat ?

Il s’agit d’un ROV, c’est à dire d’un véhicule sous-marin téléguidé, qui reproduit le mode de déplacement de la tortue de mer avec ses quatre nageoires motorisées. Créé par une équipe de chercheurs en Estonie spécialisée dans la bio-robotique, il a été financé par l’Union européenne dans le cadre du projet Arrows car il a pour but d’amener à créer d’autres sous-marins autonomes, et ce à moindre coût.

Plus petit que ces prédécesseurs (comme le robot crabe Crabster, qui pèse une demi-tonne) et pouvant être piloté à distance, il permettra l’accès à des endroits plus restreints, et ce sans perturber l’écosystème environnant puisqu’il est capable de se mouvoir dans toutes les directions et de  pivoter sur lui-même sans soulever le limon.

S’inspirer du monde vivant pour élaborer de nouvelles innovations techniques c’est précisément sur quoi repose le biomimétisme, qui concerne en l’application de processus et de propriétés observées chez le vivant aux activités humaines. Tirer parti de certaines propriétés remarquables chez nos amis les plantes et animaux fut donc une idée assez intéressante afin de développer des innovations en terme d’ingénierie. Il a d’ailleurs été observé que  les robots biomimétiques sont  une tendance croissante dans la robotique afin de surmonter  » les goulots d’étranglement technologiques en consultant d’autres solutions techniques fournis par la nature « .

Et il n’y a pas qu’en Estonie où on puise ses idées en observant le monde marin puisque plus petits encore que U-cat, une équipe de l’université de New-York travaille sur le mode de propulsion de la méduse par la contraction de son ombrelle afin de créer des petits robots volants utilisés comme capteurs environnementaux ou jouant un rôle dans des opérations militaires. Pour voir cette fameuse méduse volante, n’hésitez-pas à taper « Jellyfish can fly » dans votre moteur de recherche histoire de mettre une image sur ce concept original !

Et vous, quel animal vous inspire ?

Sources :

 

http://www.futura-sciences.com/magazines/high-tech/infos/actu/d/robotique-u-cat-robot-tortue-archeologie-sous-marine-50570/

http://www.natureworldnews.com/articles/5105/20131127/turtle-like-robot-designed-to-explore-shipwrecks-more-safely.htm

http://articles.chicagotribune.com/2013-11-30/news/ct-jellyfish-robots-talk-20131201_1_jellyfish-wings-robot

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *