Biocalendrier de l'Avent

Qu’est ce que le soi ?

Qu’est ce que le soi ? ….vous avez 4h.

Et non, nous parlerons pas de philosophie en ce 23 décembre mais d’immunologie.

Ce terme qui nous donne envie de F*****R la personne qui le prononce est commun au immunologiste.

Il fut amené dans notre vocabulaire de biologiste par Sir Franck McFarlane-Burnet et Peter Medawar lorsqu’ils ont expliqué comment notre système immunitaire apprend à s’attaquer aux microbes en épargnant notre propre corps. Ainsi, on distingue le “soi” notre corps du “non-soi” les envahisseurs néfastes. Cette théorie a offert le prix Nobel à nos deux confrères en 1960.

Cependant cette théorie a rencontré et rencontre encore de nos jours un bon nombre de détracteurs. Elle repose sur la logique que “être « soi », ce serait être capable de reconnaître sa propre individualité et protéger cette individualité contre toute pénétration en son sein d’une entité biologique étrangère.”

Or, le non-soi se définit comme étant l’ensemble des molécules différentes du soi qui, présentes dans l’organisme, vont déclencher des réactions immunitaires. Elles peuvent être issues du milieu extérieur (vers, virus, bactéries, toxines…) ou être simplement des molécules du soi défectueuses (ex : cancer). Vous constatez que le soi peut se trouver au sein du non-soi, mais l’inverse est possible avec des molécules de non-soi indétectables donnant des molécules du soi modifiées (inception !!). Jusqu’ici vous nous suivez toujours ?

Petite révision :

Les molécules du soi se distinguent grâce au complexe majeur d’histocompatibilité (CMH) de classe I et II. Ce complexe présent à la surface des cellules présentatrice de l’antigène permet l’activation du système immunitaire en cas d’infection. Chez l’Homme (car on aime se croire à part), on ne parle pas de CMH mais de HLA (Human Leucocyte Antigen).

Donc lors d’une infection, le CMH ou HLA des cellules présentatrices de l’antigène vont ….WAIT FOR IT….présenter l’antigène aux lymphocytes T par exemple (vous ne vous y attendiez pas hein !).

Compte tenu que le non-soi représente tout simplement les substances provoquant une réaction immunitaire, notre vocabulaire actuel semble assez casse-tête. Une immunologiste, Polly Matzinger a plus récemment proposé que le système immunitaire distinguait plutôt le DANGER du NON-DANGER plutôt que le NON-SOI du SOI.

Nous vous quitterons sur cette citation : “ Toute forme de connaissance, au bout du compte, est une connaissance de soi-même.” Bruce Lee

Rédigé par Jenny Y.

Références :

http://immunoblogonline.blogspot.fr/p/limmunologie-par-les-prix-nobel.html?m=1

https://www.ebiologie.fr/cours/s/31/immunite

https://fr.wikipedia.org/wiki/Complexe_majeur_d%27histocompatibilit%C3%A9

http://keepschool.com/fiches-de-cours/lycee/svt-biologie/systeme-immunitaire.html

http://thomaspradeu.com/wp-content/uploads/2011/11/Pradeu_Soi-et-non-soi_Kupiec.pdf

https://www.arte.tv/fr/videos/055155-002-A/tu-mourras-moins-bete/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *