Le couteau suisse de la génétique

Posté le Laisser un commentairePosté dans Biocalendrier de l'Avent

Nous vous avons déjà parlé un peu de l’ADN. La recherche sur le génome s’est grandement développée jusqu’à aujourd’hui. Nous sommes même capable d’intervenir sur des zones très spécifiques de l’ADN en le modifiant à notre convenance. L’une de ces techniques (comme bien d’autre vous l’aurez constaté) à modifier la sphère de la recherche en […]

L’homonculus de Penfield

Posté le Laisser un commentairePosté dans Biocalendrier de l'Avent

L’homonculus est un petit au homme en chair et en os que les alchimistes prétendaient pouvoir créer. Et non, nous n’allons pas parler d’une histoire imaginaire avec des cercles de transmutations (Fullmetal Alchemist) mais de l’homonculus du neurologue Wilder Penfield. Entre les années 1930 et 1950, ce dernier  a réalisé une représentation déformée du corps […]

De l’électricité dans… l’eau

Posté le Laisser un commentairePosté dans Biocalendrier de l'Avent

Les poissons électriques … comment est-ce possible ? non ce n’est pas une blague ! C’est poissons existent vraiment. Ils sont en fait pourvus “d’organes électriques” leur permettant d’envoyer des décharges brèves de courant dans leur environnement. Alors que certains poissons n’ont aucun système de défense, sauf de nager très vite, d’autres ont eu beaucoup […]

Un organe artificiel

Posté le Laisser un commentairePosté dans Biocalendrier de l'Avent

Comme promis nous parlerons en ce 15 décembre, d’une technique qui découle des cellules IPs (mais pas que) : les organoïdes. Les organoïdes sont des mini-organes en 3 dimensions créés à partir d’une ou plusieurs cellules précurseurs d’un tissu, de cellules souches embryonnaires ou de cellules IPs. Ainsi, dans le milieu adéquat, ces cellules peuvent […]

Des bactéries magnétiques pour soigner le cancer ?

Posté le Laisser un commentairePosté dans Biocalendrier de l'Avent

Aujourd’hui, le traitement contre le cancer fait face à deux problématiques : premièrement les molécules ont du mal à atteindre la zone hypoxique de la tumeur, zone où les cellules cancéreuses prolifèrent à gogo. Deuxièmement lors du traitement, nous ne sommes pas capable de viser uniquement les cellules cancéreuses, ainsi les cellules saines sont aussi […]