Les prémices du clonage

Posté le Posté dans Biocalendrier de l'Avent

Salut à tous !!

Pour ce 3 décembre, nous allons vous parler de la technique qui a donné naissance à la brebis la plus connue du monde : Dolly.

Vous avez évidemment tous deviné, que nous allons aborder ce sujet éthiquement très controversé, le clonage.

Cette technique permet d’obtenir en laboratoire des lignées de cellules ou des embryons à partir d’une cellule, sans qu’il y ait fécondation.

Le 2 avril 1996, deux chercheurs écossais, Ian Wilmut et Keith Campbell amènent la science fiction dans notre monde lorsqu’ils réalisent une manipulation génétique à partir de cellules de glandes mammaire d’une brebis dont le noyau cellulaire est transplanté dans l’ovule énucléé d’une autre brebis. Des nombreuses cellules-oeufs créées, seule l’une d’entre elles va se développer jusqu’à l’adulte, Dolly.

Le monde entier apprend la naissance de cette dernière en février 1997.  Nous entrons alors dans la 4ème dimension où on imaginait déjà des Dolly humains en marche pour la conquête de notre planète dans les décennies à venir. Bien que le fait de jouer à Frankenstein est des plus amusant, la communauté scientifique a prit conscience des nombreux problèmes éthiques apportés par le clonage. Une loi a donc été votée afin d’interdire le clonage humain ou animal, cette loi s’applique en France.

Cependant, quelques pays peuvent encore le pratiquer sur l’animal tels que les Etats-Unis ou la Chine afin d’accroître la production bovine, et la Corée du Sud où on trouve une clinique spécialisée dans le clonage du meilleur ami de l’homme, le chien (pour la modique somme de 100 000 dollars, des clopinettes dans un budget d’étudiant).

Cette clinique est dirigée par un chercheur très controversé, Hwang Woo-suk, pour avoir falsifié des résultats (publié dans Science) de ses recherches concernant les cellules souches et le clonage d’embryons humains.

Les régulations contrôlant les expériences animales et le clonage ne sont pas très sévère en Corée, ce qui permet au Frankenstein des temps moderne d’envisager de cloner un mammouth quand il aura trouver une cellule viable entière de l’animal.

Bien que nous puissions trouver bon nombre d’avantages à faire du clonage (sauver des espèces menacées, don d’organes, …), quels droits seront accordés à cette nouvelle forme de vie ? Pouvons-nous nous permettre de les manipuler sans aucune réglementation ? Quelles influences auront-elles sur la sélection naturelle ?

Rédigé par Jenny Y.

 

Références :

http://www.rtl.fr/actu/futur/20-ans-apres-dolly-quel-avenir-pour-le-clonage-7787220556

http://www.animalresearch.info/fr/avancees-medicales/chronologie/le-clonage-de-la-brebis-dolly/

https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-plus-france-info/coree-du-sud-le-clonage-de-chiens-en-plein-boom_1749139.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *